Regards sur le marché italien de l’immobilier logistique

8 avril 2024

Interviews d’Olivier Barge et Farouk Benzeghiba, Directeurs Généraux d’APRC Group (source : La Lettre M²)

En quoi l’Italie représente-t-elle un territoire porteur pour l’immobilier logistique ?

O. B. : Premier acteur industriel européen (hors auto­mobile), l’Italie doit la richesse de son tissu industriel au dynamisme de ses PME familiales. Historiquement, l’immobilier logistique est beaucoup moins détenu par des fonds internationaux que directement par ces en­treprises. Le marché de l’immobilier logistique transal­pin est composé d’une multitude d’unités dont les plus grandes unités dépassent rarement les 20 000 m².

Depuis quelques années, les exigences d’optimisation (mixité des usages et des fonctions, flux de transports, contraintes environnementales…) poussent les grands groupes à mutualiser leurs surfaces logistiques afin no­tamment de regrouper plusieurs contrats sur un même entrepôt. Pour répondre à ces enjeux, l’Italie a amor­cé une mutation qui vise à développer des hubs logis­tiques de plus grandes capacités.

KSI a été un des premiers à identifier la nécessité d’ac­compagner ce marché en mutation en s’appuyant sur le savoir-faire démontré dans l’hexagone ces dernières années.

Notre expérience nous permet d’être en avance de phase pour proposer des produits adaptés à cette évo­lution et aider les grands opérateurs à étoffer leur pa­trimoine italien.

Quels sont vos projets sur le territoire ?

F. B. : Dans un premier temps, nous nous sommes foca­lisés sur les zones prime de l’arc Turin/Milan/Bologne/Rome, assez comparable par la concentration des flux à celui de l’axe Lille/Paris/Lyon/Marseille, avec déjà plus de 350.000 m2 de pipe à Milan, Bologne, Rome et Turin.

Mais la pénurie de foncier étant, ici aussi, un enjeu ma­jeur, nous travaillons aussi bien sur des friches indus­trielles à reconvertir aux normes actuelles (c’est d’ail­leurs le cas du site en cours de dépollution à Chivasso pour 125.000 m2 en deux bâtiments) que sur des loca­lisations en croissance qui émergent faute de fonciers disponibles au sein des zones prime.

Notre objectif est de nous doter d’un portefeuille de 150.000 m2/an à développer pour proposer à nos clients investisseurs, logisticiens et utilisateurs des solutions contribuant à dynamiser la performance de leurs activités.

vous pourriez également apprécier

APRC Group au MIPIM à Cannes

La Direction d'APRC Group sera présente à Cannes dès ce mardi 12 mars pour l’incontournable MIPIM, le marché international des professionnels de l’immobilier. Une édition...

L’invité du mois

3 questions à... Jean GUIONI Le fondateur de l’Institut de la Transition Foncière partage sa vision de la logistique, ses enjeux, son avenir....

Loading...